«

»

sept 17 2014

Construction européenne et système politique de l’Union européenne – L2 – Cours de C.Cadot

Construction européenne et système politique de l’Union européenne (cours de C. Cadot)

(Mis à jour le 15 décembre 2014)

Cet enseignement ne consistera pas en une narration des grandes étapes de l’histoire de la construction européenne. Le cours a pour objectif d’aborder la construction européenne à l’aide des outils d’analyse de l’historiographie, de la théorie politique, de la sociologie politique et juridique afin de mieux décoder la geste politique de l’Union européenne.

Cette page vous propose le plan général du semestre ainsi que des références bibliographiques utiles pour compléter le cours.

Les articles de revues sont le plus souvent accessibles gratuitement aux étudiants de Paris 8, par le biais des ressources électroniques de la bibliothèque (identification préalable dans le cas de Cairn et JSTOR):

La note du cours est composée d’un note de partiel intermédiaire et d’une note de partiel final (durée de 2h30 pour chaque épreuve).

Une brochure de texte vous sera distribuée.

 

I – Débats historiographiques sur la construction européenne: de l’origine de l’Europe aux fondations de l’Union européenne

 

  • Historiographie des origines: la construction des Pères fondateurs

Roland Barthes, Mythologies [1957], Paris, Seuil, coll. Points, 1970

Véronique Charlety, “Repères fondateurs. Introduire l’histoire dans l’espace public européen“, Politique européenne, n°18, 2006, pp.17-47.

Antonin Cohen, “Le “Père de l’Europe”. La construction sociale d’un récit des origines“, Actes de la recherche en science sociale, n°166-167, 2007, pp.14-29.

Gerard Delanty, Inventing Europe: Ideas, Identity, Reality, London, Macmillan, 1995 ; “The European Heritage from a Cosmopolitan Perspective“, in LSE Europe in Question Discussion Paper Series, 19, 2010.

Fabrice Larat, “L’Europe à la recherche d’une figure tutélaire. L’instrumentalisation de la symbolique carolingienne comme tentative de fondation d’un projet”, Politique européenne, 2006/1, n°18, pp.49-67.

François Mitterand, Discours du transfert des cendres de Jean Monnet au Panthéon, 1995.

Claude Mossé, “Comment s’élabore un mythe politique. Solon: un “père fondateur” de la démocratie athénienne”, Annales ESC, 34, n°3, mai-juin 1979, pp.425-437.

Gérard Noiriel, A quoi sert “l’identité nationale” ?,  Marseille, Agone, 1995.

Charles Tilly, “Political identities in Changin Polities”, Social Research, vol. 70, n°2, 2003, pp.605-620.

  • L’histoire d’un progrès ? Discontinuités et mémoires collectives européennes

Géraldine Bozec, “L’Europe au tableau noir. Comment les instituteurs français enseignent-ils l’Union européenne aujourd’hui?”, Politique européenne, n°30, 2010, pp.153-186.

Gilbert Mark, « Narrating the Process : Questioning the Progressive Story of European Integration », Journal of Common Market Studies, vol. 46, n° 3, 2008, p. 641-662.

Georges Gurvitch, “Continuité et discontinuité en histoire et en sociologie”, Annales ESC, vol. 12, n°1, 1957, pp.73-84.

Michèle Riot-Sarcey, “L’expérience du passé entre continuité et discontinuité historique”, intervention à la journée d’étude Leur histoire et la nôtre : le métier d’historien. ENS Ulm, 8 janvier 2011.

Walter Benjamin, Sur le concept d’histoire [1940], Paris, Gallimard, coll. Folio essais, 2000.

Katharine Throssell, “One Thing Lead to Another: European and National Identities in French School Children”, Politique européenne, n°30, 2010, pp.131-152.

Henry Rousso, “Les dilemmes d’une mémoire européenne”. Article en ligne, traduction française de « Das Dilemma eines europäischen Gedächtnisses », Zeithistorische Forschungen/Studies in Contemporary History, Online-Ausgabe, 1 (2004), H. 3..

  • Représenter la construction européenne: la construction européenne au musée

Jean-Louis Déotte, “Le musée de l’Europe à l’épreuve de la disparition!”, Tumultes, n°16, 2001, pp.13-27.

Julius Lips, The Savage Hits Back. The White Man through Native Eyes. Introduction de Malinowski, Londres, Lovat Dickson Ltd. Publ, 1937.

Camille Mazé, « Les ‘musées de l’Europe’, outils de production d’un ordre symbolique européen? », Regards sociologique, n°37-38, Strasbourg, 2009, p. 60-80.

Patrick Garcia, “Vers une politique mémorielle européenne? L’évolution du statut de l’histoire dans le discours du Conseil de l’Europe“, communication reprise dans Hartmut Kaelble, Marie-Françoise Lévy, Luisa Paserini, L’espace public européen, Bruxelles, Peter Lang, 2010.

Nicolas Menut, L’homme blanc. Les représentations de l’Occidental dans les arts non européens, Paris, Le Chaîne, 2011.

Whitehead, Christopher, Rhiannon Mason, Susannah Eckersley and Katherine Lloyd,  “Placing” Europe in the Museum: People(s), Places, Identities. Milan: Politecnico di Milano, 2013.

II – L’Union européenne, dimensions inter-institutionnelles

Olivier Beaud, Théorie de la Fédération, Paris, PUF, coll. “Léviathan”  2007.

Antonin Cohen, Le régime politique de l’Union européenne, Paris, La Découverte, 2014.

Olivier Costa et Nathalie Brack, Le fonctionnement de l’Union européenne, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2e édition, 2014.

Didier Georgakakis (dir), Le Champ de l’Eurocratie. Une sociologie politique du personnel de l’UE, Paris, Economica, coll. “études politiques”, 2012.

Andrew Moravcsik, “Le mythe du déficit démocratique européen”, Raisons politiques, n°10, 2003, pp.87-105.

François Vergniolle de Chantal, Fédéralisme et antifédéralisme, Paris, PUF, coll. “Que” sais-je”, 2005.

Andy Smith, Le gouvernement de l’Union européenne: une sociologie politique, Paris, LGDJ, 2010.

 III -  Les citoyens dans l’Union européenne

Céline Belot, Paul Magnette, Sabine Saurugger (dirs), Science politique de l’Union européenne, Paris, Economica, 2008.

Yves Bertoncini et Thierry Chopin, Politique européenne. États, pouvoirs et citoyens de l’Union européenne, Paris, Presses de Sciences Po, coll. Amphi, 2010.

Conseil d’Etat, Rapport public sur l’intérêt général, Etudes et documents n°50, La documentation française, 1999.

Olivier Costa et Paul Magnette (dirs), Une Europe des élites ? Réflexion sur la fracture démocratique dans l’Union européenne, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2007.

Guillaume Courty et Guillaume Devin, La construction européenne, Paris, La Découverte, coll. “Repères”, 2004, pp.93-111.

Hélène Michel, “La “Société civile” dans la gouvernance européenne. Éléments pour une sociologie d’une catégorie politique”, Actes de la Recherche en sciences sociales, n°166-167, 2007.

Hélène Michel, “Businesseurope au-delà du « lobbying » : le travail d’intégration européenne d’une organisation patronale”, Critique Internationale, n°59, 2013, pp.133-155.

Sabine Saurugger, “Les groupes d’intérêts, entre démocratie associative et mécanismes de contrôle”, Raisons politiques, n°10, 2003, pp.151-169.

Julien Wesbein, “Sociogénèse de la société civile européenne”, Raisons politiques, n°10, 2003, pp.125-137.