«

»

jan 09 2012

Erasmus

Avec ERASMUS, les étudiants peuvent effectuer une partie de leurs études dans un autre établissement européen, pendant 3 mois au minimum ou 1 an au maximum. Les études ainsi effectuées hors de France, sans que des droits d’inscription supplémentaires soient exigés par l’université partenaire sont reconnues et prises en compte, pour l’obtention du diplôme en France, par l’université d’origine, notamment grâce au système de crédits E.C.T.S. et au contrat d’études qu’un étudiant Erasmus signe avant son départ avec les deux universités concernées.

Objectifs :

  • Encourager la coopération multilatérale entre établissements d’enseignement supérieur européens reconnus éligibles.
  • Soutenir la mobilité européenne des étudiants et des enseignants de l’enseignement supérieur par la transparence et la reconnaissance académique des études supérieures et des qualifications dans l’Union européenne.
  • Stimuler la recherche pédagogique entre universités, associations universitaires ou scientifiques et organisations professionnelles, sur des thèmes liés à une ou plusieurs disciplines ou des questions d’intérêt commun.

Qui peut participer ?

  • Les établissements d’enseignement supérieur reconnus éligibles (délivrant un diplôme national de l’enseignement supérieur, un diplôme d’état ou un titre) et les établissements privés agréés par l’Etat.
  • Les étudiants qui ont achevé leur première année d’études universitaires et qui sont citoyens de l’un des pays éligibles (soit à ce jour, les 27 Etats membres de l’UE, les 3 de l’A.E.L.E., mais aussi la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie) ou qui ont le statut de résident permanent, d’apatride ou de réfugié politique.
  • Les enseignants de l’enseignement supérieur et, uniquement dans le cadre des réseaux thématiques, volet 3 d’Erasmus, les organismes privés et publics qui coopèrent avec les établissements d’enseignement supérieur (centres et organismes de recherche, associations, collectivités locales, entreprises, partenaires sociaux, O.N.G.).

Quelles aides financières ?

  • La bourse communautaire ERASMUS est une aide incitative réservée aux étudiant ERASMUS. L’attribution n’est pas automatique et dépend de l’équilibre à assurer entre les pays et les différentes filières d’études, ainsi que de l’enveloppe financière attribuée à la France. La demande de cette bourse doit être effectuée auprès de votre établissement.
  • Un complément Erasmus et/ou, une « bourse de mobilité » réservée aux étudiants boursiers peut être demandé à votre université. Ces 2 aides sont financées par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
  • Des aides existent aussi au niveau des collectivités territoriales , en particulier votre Conseil Régional et même votre Conseil Général.
  • Dans tous les cas, un étudiant français qui poursuit ses études dans un des pays du Conseil de l’Europe conserve le bénéfice de la bourse d’enseignement supérieur qui lui est attribuée en France, sur le fondement de critères sociaux.

Où se renseigner ? Adessez-vous au responsable des relations internationales de votre établissement (Clemens Zobel). Un séjour d’études Erasmus s’inscrit obligatoirement dans le cadre d’échanges entre établissements, et votre université devra vous sélectionner.

Le délégué académique aux relations internationales (Daric) vous renseignera également sur les programmes de coopération bilatérale existant dans l’académie.

Vous trouverez également des conseils utiles sur le site de la Commission européenne.

source : Ministère de l’éducation nationale