«

»

oct 17 2015

Informations importantes concernant les mémoires et “papers” de master

Mémo concernant les papers et mémoires de Master.

 

 

Dans la nouvelle maquette :

 

A. le mémoire de M2 peut désormais être un mémoire de recherche ou un mémoire de stage.

 

- Rien n’est changé concernant le mémoire de recherche (grille d’évaluation existante).

 

- Spécificités du mémoire de stage par rapport au mémoire de recherche.

Les étudiant-e-s des spécialisations A1 et B1 (dites professionnalisantes) sont invité-e-s à faire un stage.

Le mémoire de stage s’organise aussi par rapport à une problématique. Pour la traiter, l’étudiant-e doit mobiliser des concepts et la méthodologie de science politique, ainsi que la littérature scientifique pertinente. Une part plus grande sera donnée à la restitution des missions effectuées par l’étudiant-e.

Tout en étant en contact avec le tuteur de stage, l’enseignant-chercheur assure seul l’encadrement de mémoire. Le tuteur de stage participe au jury et à l’évaluation du mémoire.

 

Mémoires de stage ou de recherche :

- 80 pages.

- Obligation de voir son directeur-trice de recherche 3 fois avant la soutenance.

- 2 sessions : juin et septembre.

 

Attention : une souplesse a été réintroduite dans la maquette. Les étudiant-e-s en spécialisation professionnalisante peuvent rédiger un mémoire de recherche et inversement. Toutefois, ils doivent se manifester auprès de Clemens Zobel ou Sylvie Tissot pour exposer leur situation.

 

Pour toute question précise concernant les stages, s’adresser à Nora El Qadim, responsable de stage.

 

B. le mémoire de M1 a été remplacé par deux papers.

 

a) le premier, d’une quarantaine de pages, est réalisé sous la direction d’un enseignant-chercheur du département. Il consiste en un état de la littérature, l’élaboration d’une question de recherche, et l’amorce de ladite recherche (par exemple par 1 ou 2 entretiens exploratoires).

Dans l’idéal, il se présente comme une première étape avant la réalisation du mémoire de recherche de M2.

Il donne lieu à un rendu par l’enseignant-chercheur qui a dirigé le travail.

 

b) le second paper, d’une longueur plus courte (vingtaine de pages), correspond au travail de contrôle continu d’un cours de S1 ou S2 assuré par un enseignant titulaire du département (sauf en accord du chargé de cours).

 

Cours concernés cette année :

- Catégorisations et légitimation

- Analyse de l’action publique

- Genre et politique

- Représentations et divisions des rôles politiques

- Mobilisations et discriminations

- Spatialisation des inégalités

- Migrations et réseaux de coopération

- Analyse sociopolitique de la coopération

- Etats, nationalismes, réseaux transnationaux

- Politiques et organisations transnationales

 

Le paper correspond à un devoir demandé dans le cadre du contrôle continu du cours, d’un format éventuellement plus substantiel.  La note de ce paper est la note de contrôle continu.

 

Avant la pause pédagogique, les étudiant-e-s doivent signaler le cours dans lequel leur paper 2 est réalisé.

 

Avant décembre, les étudiant-e-s doivent signaler au secrétariat Master :

- leur choix de parcours et spécialisation.

- leur thème de paper 1 (M1) ou mémoire (M2), ainsi que le nom de leur directeur de mémoire.