«

»

jan 27 2017

L1 – Introduction à la sociologie politique

Cours de Pierre Gilbert, Audrey Mariette, Julie Rannoux et Violaine Roussel – 2016-2017

 

Plan des séances et programme des exposés

 

Séance 1.  Introduction : Qu’est-ce que la sociologie politique ?

2 février 2017

 

Séance 2. La formation historique d’une sphère publique politique (1) : la construction étatique

9 février

 

Séance 3. La formation historique d’une sphère publique politique (2) : de nouvelles structures sociales

16 février

Texte 1. Gérard Noiriel, Le creuset français. Histoire de l’immigration (XIXe-XXe siècles), « La carte et le code », chapitre 2, Seuil, 1988, p. 71-95.

 

Séance 4. Genèse du métier politique et invention de l’électeur

25 février

Exposé 1 : La professionnalisation politique

  • Michel Offerlé, « Le nombre de voix. Électeurs, partis et électorat socialistes à la fin du 19e siècle en France », Actes de la recherche en sciences sociales, 71, 1988.

  • Alain Garrigou, « Vivre de la politique. Les “quinze mille”, le mandat et le métier », Politix, 20, 1992.

Exposé 2 : L’inculcation du rôle d’électeur

  • Samuel Hayat, « Participation, discussion et représentation : l’expérience clubiste de 1848 », Participations, 2-3, 2012.

  • Alain Garrigou, « Le secret de l’isoloir », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, 71-72, 1988.

 

Séance 5. Partis et carrières politiques

2 mars

Exposé 3 : L’entreprise partisane au centre du jeu politique

  • Frédérique Matonti, « Le Front national forme ses cadres », Genèses, 10, 1993.

  • Florence Haegel et Frédéric Sawicki, « Résistible et chaotique, la présidentialisation de l’UMP et du PS », in Y. Déloye, A. Dézé et S. Maurer, Institutions, élections, opinion, Paris, Presses de Sciences Po, 2014, p. 19-40.

Exposé 4 : Qui entre et réussit en politique ?

  • Daniel Gaxie, « Facteurs sociaux de la carrière gouvernementale sous la Cinquième République, 1959-1981 », Revue française de sociologie, 24-3, 1983, p. 441-465.

  • Catherine Achin et Sandrine Lévêque, « Femmes, énarques et professionnelles de la politique. Des carrières exceptionnelles sous contraintes », Genèses, 67, 2007, p. 24-44.

 

Séance 6. Gouverner : les logiques de l’action publique

9 mars

Exposé 5 : L’action politique peut-elle être pensée sur le modèle de la décision individuelle ?

  • Graham T. Allison, « L’essence de la décision. Le modèle de l’acteur rationnel », Cultures & Conflits, 36, 2000 [traduction de la première partie de Graham T. Allison, Essence of Decision : Explaining the Cuban Missile Crisis, Boston, Little Brown, 1971].

  • Frédéric Sawicki, « Leadership politique : un concept à remettre sur le métier ? », in A. Smith et C. Sorbets (dir.), Le leadership politique et les territoires. Les cadres d’analyse en débat, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2003, p. 71-88.

Exposé 6 : Nouvelles approches de l’action publique

  • Daniel Cefaï, « La construction des problèmes publics. Définition de situations dans des arènes publiques », Réseaux, 75, 1996, p. 43-66.

  • Pierre Lascoumes et Louis Simard, « L’action publique au prisme de ses instruments », Revue française de science politique, 61-1, 2011, p. 5-22.

 

Séance 7. Médias et politique

16 mars

Texte 2. Pierre Bourdieu, « L’opinion publique n’existe pas », Les temps modernes, 318, 1973, p. 1292-1309 (repris dans Questions de sociologie, Paris, Minuit, 1984, p. 222-235).

Exposé 7 : Le sondage est-il démocratique ?

  • Patrick Champagne, « Le cercle politique. Usages sociaux des sondages et nouvel espace politique » et « L’heure de vérité, une émission politique très représentative », Actes de la recherche en sciences sociales, 71-72, 1988.

  • Remy Caveng, « La production des enquêtes quantitatives », Revue d’anthropologie des connaissances, 6-1, 2012, p. 65‑88.

Exposé 8 : Les (nouveaux) médias changent-ils la politique?

  • Eric Darras, « La co-production des grands hommes », Le temps des médias, 10, 2008.

  • Julie Sedel, « Bondy Blog. Le travail de représentation des “habitants de la banlieue” par un média d’information participative », Réseaux, 170, 2011, p. 103‑133.

 

Séance 8. Sociologie électorale (1/2) : socialisation politique et vote

23 mars

Exposé 10 : La politisation comme compétence politique

  • Daniel Gaxie, « Classe sociale et politisation » (extrait du chapitre 3 sur « Les conditions sociales de la politisation »), Le cens caché. Inégalités culturelles et ségrégation politique, Paris, Le Seuil, 1978, p. 96-122.

  • Sébastien Michon, « Les effets des contextes d’études sur la politisation », Revue française de pédagogie, 163, 2008, p. 63-75.

Exposé 11 : Transformations et évolutions du vote ?

  • Nonna Mayer, « Que reste-t-il du vote de classe ? Le cas français », Lien social et Politiques, 49, 2003, p. 101-111.

  • Violaine Girard, « Sur la politisation des classes populaires périurbaines. Trajectoires de promotion, recompositions des appartenances sociales et distance(s) vis-à-vis de la gauche », Politix, 101, 2013, p. 183‑215.

 

Séance 9. Sociologie électorale (2/2) : les pratiques électorales

30 mars

Exposé 11 :L’abstention, « premier parti ouvrier » de France ?

  • Céline Braconnier et Jean-Yves Dormagen, « Le vote des cités est-il structuré par un clivage ethnique ? », Revue française de science politique, 60-4, 2010, p. 663‑689.

  • Camille Peugny, « Pour une prise en compte des clivages au sein des classes populaires. La participation politique des ouvriers et des employés », Revue française de science politique, 65-5, 2016, p. 735‑759.

Exposé 12 : Qui sont les électeurs du FN ?

  • Patrick Lehingue, « L’objectivation statistique des électorats. Que savons-nous des électeurs FN ? », in J. Lagroye (dir.), La politisation, Paris, Belin, 2003.

  • Emmanuel Pierru et Sébastien Vignon, « Déstabilisation des lieux d’intégration traditionnels et transformations de l’”entre-soi” rural. L’exemple du département de la Somme », in C. Bessière et al., Les mondes ruraux à l’épreuve des sciences sociales, Dijon, Quae, 2007, p. 267-288.

 

Séance 10. Mobilisations collectives et mouvements sociaux (1/2)

4 avril

Texte 3. Daniel Gaxie, « Économie des partis et rétributions du militantisme », Revue française de science politique, 27-1, 1977, p. 123‑154.

Exposé 13 : Les carrières militantes

  • Eric Agrikoliansky, « Carrières militantes et vocation à la morale : les militants de la LDH dans les années 1980 », Revue française de science politique, 51, 1-2, 2001, p. 27-46.

  • Valérie Lafont, « Les jeunes militants du Front National : trois modèles d’engagement et de cheminement », Revue française de science politique, 51, 1-2, 2001, p. 175-198.

Exposé 14 :Des mobilisations « improbables » ?

  • Sophie Béroud, « Organiser les inorganisés. Des expérimentations syndicales entre renouveau des pratiques et échec de la syndicalisation », Politix, 22, 2009, p. 127-146.

  • Lilian Mathieu, « Une mobilisation improbable : l’occupation de l’église Saint-Nizier par les prostituées lyonnaises », Revue française de sociologie, 40, 1999, p. 475-499.

 

Semaine du 10 au 14 avril – Vacances

 

Séance 11. Mobilisations collectives et mouvements sociaux (2/2)

20 avril

Exposé 15 :Émotion et protestation

  • Stéphane Latté, « Le choix des larmes. La commémoration comme mode de protestation », Politix, n° 110, 2015, p. 7‑34.

  • Johanna Siméant, « L’efficacité des corps souffrants : le recours aux grèves de la faim en France », Sociétés contemporaines, 31-1, 1998, p. 59‑86.

Exposé 16 : Art et engagement

  • Romain Lecler, « Le succès d’Histoires d’A, “film sur l’avortement”. Une mobilisation croisée de ressources cinématographiques et militantes (enquête) », Terrains & travaux, 13 , 2007, p. 51‑72.

  • Violaine Roussel, « Parler au nom de publics. Sociologie des prétentions à représenter de célébrités américaines dans le contexte de la guerre en Irak », Sociétés contemporaines, 74-2, 2009, p. 49-71.

 

Séance 12. Séance conclusive

27 avril

 

Séance 13. Examen final

4 mai