Audrey Mariette

Maîtresse de conférences en science politique

Chercheuse au Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris (CRESPPA), équipe Cultures et Sociétés Urbaines (CSU) (CNRS-Université Paris 8)

Permanence 2017-2018 :

• 1er semestre : les mercredis de 12h30 à 13h30 (hors période de vacances universitaires) ou sur rendez-vous

• 2ème semestre : les vendredis de 15h30 à 16h30 (hors période de vacances universitaires) ou sur rendez-vous

Enseignements dispensés en 2017-2018 :

• L3 : Médias et espace public (1er semestre)

• M1 : Méthodes (1er semestre)

• M2 : Tutorat (annualisé)

• L1 : Introduction à la sociologie politique (2ème semestre)

Responsabilités administratives et pédagogiques :

• Co-responsable Master

• Membre de la commission et du jury Master

Domaines de recherche :

• Processus de catégorisation & de politisation (art & politique)

• Action publique (politique culturelle, politiques éducatives, politiques de santé)

• Stratification & inégalités sociales, classes sociales

Recherches en cours ou passées :

• Politiques de santé & « démocratie sanitaire » : une entrée par le territoire et par les acteurs intermédiaires de l’action publique

• Art, politique & classes populaires : de la catégorie de « cinéma social » à la politisation des films

• Les distributeurs de films, des intermédiaires du commerce de l’art : les usages de la catégorie d’« indépendant »

• Les « décrocheurs » ou les effets de la catégorisation d’un public par les établissements : une approche locale et par le bas des politiques éducatives

Publications et travaux de recherche :

Articles de revues

- « Des agents locaux aux prises avec une catégorie floue d’action publique. Enquête sur la “santé publique” dans une commune populaire de la banlieue parisienne », Lien social et politiques, n° 78, 2017, p. 151-170.

- Avec Laure PITTI, « “Médecin de première ligne dans un quartier populaire”. Un généraliste en banlieue rouge, des années 1960 aux années 2010 », Agone, n° 58, 2016, p. 51-72.

- « De la fabrique d’une génération à la fabrique de la reproduction. La complexité des rapports entre intellectuels et ouvriers militants à l’aune du cas de Georges Valero et de Christian Chevandier », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 196-197, 2013, p. 152-157.

- « Abandons d’études à 17-18 ans. Le cas mal connu des “bacs pro” », Diversité. Ville-École-Intégration, « Le décrochage scolaire. Des processus aux parcours », hors série n° 14, septembre 2012 (2008), p. 233-238.

- « Pour une analyse des films de leur production à leur réception. Du “cinéma social” au cinéma comme lieu de mobilisations collectives », Politix, vol. 24, n° 93, 2011, p. 47-68.

- « Documentaire et ethnographie. Proximité du regard et différence de méthode. » Revue de synthèse, vol. 136, 6ème série, n° 3, 2011, p. 443-448.

- « Entre lycée professionnel et travail ouvrier : la “culture anti-école” à l’œuvre ou la formation des destins sociaux », Revue Agone, n° 46, 2011, p. 113-135.

- « Scénariser le “social” pour le filmer. La mise en scène cinématographique des classes populaires entre art et politique » Raisons politiques, n° 39, 2010, p. 9-28.

- « “Commitment Through the Work of Art”, “Commitment Through the Name”: The Case of French Directors of “Social Films” in the 1990s-2000s », International Journal of Politics, Culture, and Society, Vol. 23, Issue 2, July 2010, p. 157-173.

- « “Silence, on ferme !” Regard documentaire sur des fermetures d’usine », Ethnologie française, vol.  XXXV, octobre 2005, p. 653-666.

- « Ressources humaines ou la trajectoire sociale d’un (télé)film », Histoire et Sociétés, n° 11, avril 2004, p. 119-132.

• Chapitres d’ouvrages

- « ”Social cinema” and “civic debates”: the politicization of films through festivals in France » in Violaine ROUSSEL and Anurima BANERJI (ed. by), How to Do Politics with Art, Abingdon / Oxon-New York / NY, Routledge, 2017, p. 115-139.

- « Vendre du cinéma d’auteur » in Laurent JEANPIERRE et Olivier ROUEFF (dir.), La culture et ses intermédiaires. Dans les arts, le numérique et les industries créatives, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2014, p. 71-81.

- « L’étape de la distribution » in Gwenaële ROT et Laure DE VERDALLE (dir.), Le cinéma. Travail et organisation, Paris, La Dispute, 2013, p. 59-76.

- « “Engagement par les œuvres” et/ou “par le nom”. Le cas des réalisateurs du “cinéma social” français dans les années 1990-2000 » in Violaine ROUSSEL (dir.), Les artistes et la politique. Terrains franco-américains, Vincennes : Presses Universitaires de Vincennes, 2010, p. 189-218.

- « Le monde du cinéma en Mai 68 » in Dominique DAMAMME, Boris GOBILLE, Frédérique MATONTI et Bernard PUDAL (dir.), Mai-Juin 68, Paris : éditions de l’Atelier, 2008, p. 234-244.

- « La réception par la critique d’un premier long métrage : la consécration unanime de Ressources humaines ? » in Gérard MAUGER (dir.), L’accès à la vie d’artiste. Sélection et consécration artistiques, Broissieux : éditions du Croquant, 2006, p. 113-147.

- « Ressources et contraintes d’un passé militant : le cas d’un cinéaste “engagé”, Robert Guédiguian » in  Sylvie TISSOT, Christophe GAUBERT et Marie-Hélène LECHIEN (textes réunis par), Reconversions militantes, Limoges : PULIM, 2006, p. 201-229.

- « Monde ouvrier & “réalisme social” : la figure ouvrière au sein d’un certain cinéma français contemporain » in Jean-Pierre ESQUENAZI (dir.), Cinéma contemporain, état des lieux, Paris : L’Harmattan, 2004, p. 179-203.

Contribution à des actes de colloques

- « Articuler travail, genre et art. Discussion autour de trois enquêtes sur la division sexuelle du travail artistique » in Marie BUSCATTO, Catherine MARRY et Delphine NAUDIER  (dir.), Les documents de travail du Mage, n° 13, 2009, « Travail, genre et art », p. 59-70.

Comptes-rendus

- « Censure et culture en contexte autoritaire : retour sur les usages et les ambigüités d’un instrument politique » (Lecture critique de Martine GODET, La pellicule et les ciseaux. La censure dans le cinéma soviétique du Dégel à la perestroïka, Paris, CNRS Éditons, 2012), Revue française de science politique, vol. 62, n° 3, 2012, p. 466-469.

- Compte-rendu du numéro « Cinéma et intellectuels. La production de la légitimité artistique » coordonné par Julien DUVAL et Philippe MARY, Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n° 161-162, mars 2006, 144 p.
En ligne : http://www.liens-socio.org/article.php3?id_article=1294

Rapport

- L’abandon d’études en baccalauréat professionnel : enquête sur une réalité sociale mal connue, Paris : Ministère de l’Éducation Nationale-DGESCO, CPC documents n° 3, avril 2009, 186 p.

- « L’abandon d’études en baccalauréat professionnel », CPC info, n° 48, 1er semestre 2009, p. 59-62.

• Thèse

- Le « cinéma social » aux frontières de l’engagement. Sociologie d’une catégorie entre art et politique, thèse de doctorat de sociologie ss. la dir. de Jean-Louis FABIANI, EHESS, 2008, 642 p.