Vanessa Codaccioni

Maîtresse de conférences, Université Paris 8, Département de science politique

vanessa.codaccioni@univ-paris8.fr

Domaine de recherche

  • Etat, législations et justice d’exception
  • Sociologie de la répression et de l’appareil d’État
  • Sociologie des procès politiques
  • Sociologie du crime et de la criminalité politiques

Enseignements

-Histoire politique et sociale de la France, L1

-Les procès politiques (avec Boris Bove), L2 double cursus

-Mobilisations et discriminations, M1

-Question de sécurité et violences politiques, M2

Publications

Ouvrages

 Justice d’exception. L’État face aux crimes politiques et terroristes, Paris : CNRS Éditions, 2015. -présentation de l’éditeur

9782271085986FS

Punir les opposants. PCF et procès politiques (1947-1962) Paris : CNRS Éditions, coll « Culture et société », 2013 – 424 p. -présentation de l’éditeur

punir-les-opposants-vanessa-codaccioni.jpg

 

Coordination de dossiers de revue

  • avec Violaine Roussel et Deborah Puccio-Den, « Les “bonnes formes” du procès à l’épreuve des mobilisations politiques », Droit et société, n°89, 2015, pp. 9-15 -accès au texte
  • avec Nicolas Maisetti et Florent Pouponneau (coord.) « Les façades institutionnelles : ce que nous montrent les apparences des institutions », Sociétés contemporaines, n°88, 2012 – 168 p. – accès au texte

Articles

  •  « Au cœur de la généalogie de l’antiterrorisme, une juridiction d’exception : la Cour de sûreté de l’État », Archives de politique criminelle, n°38, Terrorismes, 2016, p. 47-58.
  • « La place de l’autorité judiciaire dans l’antiterrorisme : des juridictions politiques à l’avènement d’une justice d’exception policière et administrative », Les cahiers de la justice, n°3, 2016, pp. 549-557.
  • « Comment juger les ennemis de l’État ? », entretien avec Mathieu Trachmann, La Vie des idées, 4 janvier 2016, en ligne : http://www.laviedesidees.fr/Comment-juger-les-ennemis-de-l-Etat.html
  • « L’état d’urgence de 2015-2016 : un idéal-type du recours à l’exception sous la Ve République », Mouvements, 1er février 2016, en ligne : http://mouvements.info/letat-durgence-de-2015-2016-un-ideal-type-du-recours-a-lexception-sous-la-ve-republique/
  • « Justice populaire et mimétisme judiciaire. Les maoïstes dans et hors la cour de sûreté de l’État », Droit et société, n°89, 2015, pp. 17-33. -résumé
  • « Expériences répressives et (dé)radicalisation militante. La variation des effets de la répression sur les jeunes membres du Parti communiste français (1947-1962) », Cultures&Conflits, n°89, 2013, pp. 29-52 – accès au texte
  • « La construction d’une façade légaliste en contexte répressif : l’action anticoloniale communiste pendant le conflit algérien » Sociétés contemporaines, n°88, 2012 – p. 45-72 – accès au texte
  • « Le juridique c’est le moyen, le politique, c’est la fin : les avocats communistes dans la lutte contre la répression de guerre froide » Le Mouvement social, n°240, 2012 – p. 9-27 – accès au texte
  • « Le futurisme c’est la catastrophe. La conflictualité de la mémoire de l’anticolonialisme communiste pendant la guerre d’Algérie » Terrains & Travaux, n°17, 2010 – p. 23-40 - accès au texte
  • « (Dé)politisation du genre et des questions sexuelles dans un procès politique en contexte colonial : le viol, le procès et l’affaire Djamila Boupacha (1960-1962) », dossier : Féminisme et droit, Nouvelles Questions Féministes, n°1, 2010 – p. 32-45.- accès au texte
  • « La mobilisation pour la vie sauve des époux Rosenberg : singularité de la cause ou inscription du mouvement dans une tradition de solidarité par-delà les frontières ? » dossier : Les solidarités sans frontière : entre permanence et changement, Lien social et politiques, n°58, 2007 – p. 29-39 – en ligne

Chapitres d’ouvrages

  • « Contre l’avant-gardisme et l’opportunisme. L’(in)discipline partisane communiste dans le contexte de l’après 56 », in Nicolas Bué, Amin Allal (dir.), (In)disciplines partisanes. Comment les partis politiques tiennent leurs militants, Villeneuve d’Asq, Presses Universitaires du Septentrion, 2016, pp. 209-224.
  • « Penser la diversité des expériences communistes de la guerre d’Algérie », in Aïssa Kadri, Moula Bouaziz et Tramor Quemeneur (dir.), La guerre d’Algérie revisitée. Nouvelles générations, nouveaux regard, Paris, Karthala, 2015, pp. 295-306.
  • « La “trahison” dans les stratégies de politisation des procès d’atteinte à la sûreté de l’État », in Claude Javeau et Sébastien Schehr (dir.) La trahison de l’adultère au crime politique, Paris : Berg International, 2010 – p. 147-149.

Lectures critiques

  • Lecture critique de Jean Bérard, La justice en procès. Les mouvements de contestation face au système pénal (1968-1983) ; Pour Annales. Histoire, Sciences Sociales, juillet-septembre 2016, n°3 pp. 784-786.
  • Lecture critique de Florence Johsua, Anticapitalistes. Une sociologie historique de l’engagement, Paris, Éditions la Découverte, 2015, 274p ; pour Revue Française de Science Politique, n°3, vol 66, 2016 pp. 625-626.
  • Lecture critique de Philippe Buton, Olivier Büttner et Michel Hastings, dir., La Guerre froide vue d’en bas, Paris, CNRS Éditions, 2014, 381 p ; pour Le Mouvement Social, en ligne : http://www.lemouvementsocial.net/comptes-rendus/philippe-buton-olivier-buttner-et-michel-hastings-dir-la-guerre-froide-vue-den-bas/
  • Lecture critique de « Sylvie Thénault, Violence ordinaire dans l’Algérie coloniale. Camps, internements, assignations à résidence, Paris, Odile Jacob, 2002 » Histoire@Politique, 20 novembre 2012 – en ligne
  • Lecture critique d’« Emmanuel Blanchard, La police parisienne et les Algériens (1944-1962), Paris, Nouveau Monde éditions, 2011 » Histoire@Politique, 6 mars 2012 – en ligne
  • Lecture critique de « Sébastien Schehr, Traîtres et trahisons de l’Antiquité à nos jours, Paris : Berg International,2008 » Politix, n°85, 2009 – p. 202-205 – en ligne
  • Lecture critique de « Diane Sambron, Femmes musulmanes. Guerre d’Algérie 1954-1962, Paris, Éditions Autrement, 2007 » Le Mouvement social, 8 avril 2008 – en ligne

Notices biographiques

  • Notices « Raymond Bossus », « Fernand Chatelain », « Léon David », « Jacques Duclos », « Adolphe Dutoit », « Gérard Ehlers », « Roger Gaudon », « Raymond Guyot », « Paul Jargot », « Charles Lederman », « Fernand Lefort », « Léandre Létoquart », « Georges Marrane », « Louis Namy », Dictionnaire des parlementaires français : 1940 à 1958, Paris : La Documentation française.
  • Notices « Marianne Debouzy », « Nicole Dreyfus », « Eddy Kenig »,« Monique Picard-Weyl », « Mourad Oussedik », « Amokrane Ould Aoudia », « Claudine Nahori », « Isaac Nahori »,« Jacques Vergès », «Roland Weyl », Le Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, Tomes 5, 7 et 10, 1940-1967, Paris : Éditions de l’Atelier.